Vous êtes un particulierVous êtes un professionnelVous êtes un expertVous souhaitez être certifié

Insectes : les termites souterrains

LES TERMITES SOUTERRAINS

Il existe dans le monde près de 2700 espèces de termites dont la grande majorité vit dans les régions chaudes, équatoriales ou tropicales. Les termites sont des insectes sociaux et vivent en colonie. Celles-ci s'organisent autour de reproducteurs, d'ouvriers assurant les besoins alimentaires de la colonie et de soldats défendant la colonie. Leur mode de développement se fait soit par essaimage (les insectes ailés fondant une nouvelle colonie), soit par bouturage (une centaine d'individus de la colonie pouvant donner naissance à une nouvelle colonie).


Les termites en métropole

 

Les termites souterrains sont les plus communs : vivant en contact permanent avec le sol et une source d'humidité, ils cheminent dans le bâti au moyen de galeries–tunnels (ou cordonnets verticaux). Les termites attaquent toutes les essences de bois à l'exception du duramen de quelques essences tropicales particulièrement dense. Les dégâts au niveau du bois sont identifiés par la présence de lacunes toujours vides de vermoulure tapissées de concrétions.
Les termites souterrains qu'on trouve en France métropolitaine sont du genre Reticulitermes, avec 5 espèces : flavipes, grassei, banyulensis, lucifugus et urbis.

 

Les principaux indices de présence de termites souterrains

  • L'existence de vides sous une pellicule de surface ou de galeries étroites sans sciure et tapissées d'un ciment,
  • Des galeries-tunnels ou cordonnets verticaux construits sur les matériaux durs,
  • Des ponts en forme de stalactites ou stalagmites, construits pour atteindre l'aliment éloigné,
  • La présence de petits trous de 2 mm environ, visibles sur les plâtres de plafond ou les murs tapissés ou non,
  • Essaimage : envol simultané des termites reproducteurs pour fonder de nouvelles colonies

 


Les termites dans les DOM

Les départements d'Outre Mer concernés (Réunion, Martinique, Guadeloupe, Guyane) sont tous situés en zone intertropicale, zone humide et chaude donc particulièrement favorable au développement de nombreuses espèces de termites. La diversité des espèces (onze espèces de termites recensées à la Réunion dont deux souterrains) rend encore plus pointus le diagnostic et la lutte à adapter sur chacune d'entre elles. Les espèces s'attaquant aux bois d'oeuvre se répartissent en 3 catégories : les termites souterrains, les termites de bois secs et les termites arboricoles. Cette dernière catégorie construit des nids aériens dans les arbres mais prospecte par le sol comme les termites souterrains.

Attention, ne pas confondre le termite souterrain avec le termite de bois secs qui attaque essentiellement les arbres et végétaux morts mais qui peut également être rencontré au niveau du bâti. La principale différence réside dans le fait que le termite de bois sec n'est pas en contact avec le sol ; son nid se trouve également dans le bois sec. La présence de vermoulure est également un bon élément de diagnostic de cette espèce de termites.
Deux espèces de termites de bois sec : Kalotermes flavicollis, indigène, et Cryptotermes brevis, importé.